Développer sa TPE : par où commencer ?

Développer sa TPE : par où commencer ?

Comment faire évoluer une petite entreprise ?

Si vous vous posez cette question, c’est que vous avez passé avec succès les premiers obstacles de la création d’entreprise. Vous avez atteint une certaine pérennité. Bravo !

Vous avez raison de penser à demain et de chercher à vous développer.

Comme vous le savez si vous m’avez déjà lu, j’aime comparer l’entrepreneuriat à la parentalité. En effet, votre business est comme votre enfant. Vous le mettez au monde. Vous le choyez avec attention et inquiétude dans ses premiers pas. Et, tout naturellement, vous souhaitez qu’il grandisse bien. Qu’il soit chaque jour plus fort pour affronter les épreuves de la vie.

Votre entreprise, c’est la même chose.

Comment faire pour développer une entreprise et la rendre plus forte ? Je vous dis tout dans cet article !

Pourquoi une entreprise doit-elle se développer ?

La croissance : un bienfait ou un fléau ?

Après tout, pourquoi chercher absolument la croissance perpétuelle ? Est-ce véritablement une obligation ? Que risque-t-on à vivre de ses acquis ?

Je ne suis pas un défenseur acharné de la « croissance ». Autrefois, on considérait celle-ci comme un bienfait absolu et un but à rechercher indéfiniment. On voit bien que la croissance économique sans fin (toujours plus de production, toujours plus de consommation) pose des problèmes à de nombreux niveaux, notamment environnemental. (Si le sujet vous intéresse, je vous invite à lire cet intéressant article sur la croissance, la décroissance et le développement durable.)

Donc, je ne vais pas vous proposer de grossir, grossir, grossir… pour avaler tous vos concurrents. Le but n’est pas de gagner un monopole mondial à la manière d’Amazone dans le commerce et de Facebook dans le domaine des réseaux sociaux. 😉

Un développement d’entreprise nécessaire mais éthique

Je vois la croissance d’entreprise différemment.

D’abord, il faut être réaliste. Même si vous ne nourrissez pas des ambitions de développement mondial, votre activité doit faire face à des concurrents. Elle prend place dans un marché qui se modifie constamment, surtout avec les nouvelles technologies.

Vous devez en tenir compte. Vous devez réagir, ajuster votre offre et vous développer afin de conserver vos avantages compétitifs. Il faut penser à ça pour faire fonctionner une entreprise.

Cela vous amène logiquement à vous améliorer en permanence. Le bon fonctionnement d’une entreprise passe par son développement, si minime soit-il.
Et cela peut tout à fait se faire dans une logique éthique de respect de l’environnement et de l’humain. Cela ne dépend que de vous. 😉

Il y a un autre atout, essentiellement psychologique, à une vision de croissance dans l’entreprise. Elle vous donne de la motivation. Elle crée l’envie et l’émulation dans vos équipes, chez vos collaborateurs et bien sûr chez vous. Après tout, l’être humain est fait comme ça : il va de l’avant.

La perspective de l’avenir crée l’émulation… surtout quand les perspectives sont éthiques !

Alors, comment une entreprise peut-elle se développer ? Cela commence d’abord par une analyse de l’existant.

Comment faire évoluer une petite entreprise : l’analyse préalable

Un état des lieux est indispensable pour savoir où vous en êtes et ce que vous pouvez améliorer et développer.

L’évaluation financière d’une entreprise

La situation financière d’une entreprise est très intéressante pour définir des axes d’amélioration et de développement.
Par exemple, si vous avez un important excédent brut d’exploitation, c’est peut-être un feu vert pour lancer de nouveaux projets ? un nouveau service ? ou embaucher ?

Il est conseillé de faire régulièrement une analyse de la performance financière d’une entreprise pour vérifier que votre activité se porte bien. Profitez-en pour réfléchir à la faisabilité de nouvelles opportunités !

Le ciblage de la clientèle

Lorsque vous avez créé votre entreprise, vous avez ciblé une clientèle. Et si vous faisiez un petit check-up de celle-ci ?

  • A-t-elle changé ? S’est-elle étoffée ?
  • Qu’achète-t-elle chez vous ? À quel rythme et pour quel montant ?
  • Pensez aussi à la zone de chalandise : d’où vient cette clientèle ? Est-elle locale (quartier ? ville ? région ?) Ou délocalisé grâce à un business en ligne ?
  • Vos concurrents actuels ciblent-ils les mêmes clients ?

Peut-être avez-vous raté des cibles. Ou peut-être pourriez-vous vous développer par le biais d’un nouveau segment-client. Qui sait ?

L’inventaire de vos produits et services

C’est peut-être là qu’il y a le plus de leviers de croissance. Je vous conseille d’observer attentivement vos ventes.

  • Quels sont les produits et les prestations que vous vendez le plus ?
  • Celles qui vous rapportent le plus de chiffre d’affaires ? Et le plus de marge ? Calculez donc la répartition du CA et de la marge entre vos différents services et produits.
  • Comparez également votre offre à celle de vos concurrents. Qu’offrez-vous de plus qu’eux ? Votre avantage initial (argument unique de vente) est-il toujours d’actualité ?

À ce stade, vous allez peut-être avoir l’idée de nouveaux services ou de nouveaux produits. Ou envisager d’abandonner certaines offres, à moins que vous les agenciez différemment dans des formules combinées qui les mettront mieux en valeur.

Un focus sur votre communication

Comment faire évoluer une petite entreprise quand on maîtrise mal sa communication ? Ce point est vraiment indispensable dans la bonne gestion d’un business.

Le marketing n’est pas l’aspect le plus évident pour un dirigeant de TPE. Les grosses sociétés ont généralement un service dédié à cette activité. Ce n’est pas votre cas, j’en ai conscience. Mais que cela ne vous décourage pas ! Dites-vous plutôt que c’est un levier puissant d’amélioration et de développement pour vous.

Histoire de faire le point, posez-vous les questions suivantes :

  • avez-vous établi une communication ciblée à l’adresse de vos clients-types ?
  • avez-vous une stratégie pour fidéliser vos clients actuels ?
  • faites-vous appel à vos meilleurs clients pour qu’ils deviennent vos ambassadeurs ?
  • travaillez-vous votre communication au niveau local ?
  • avez-vous une stratégie de communication sur le web ?

Finances, clientèle, offres, communication, cette étape d’analyse vous aide à bien définir vos forces et vos faiblesses. Elle vous permet :

  • de mieux gérer votre entreprise au quotidien ;
  • de dynamiser votre entreprise en vous donnant des axes de développement !

Analyser votre entreprise dans tous ses aspects vous aide à définir des axes de développement pertinents.

Trouver la bonne stratégie de développement pour votre entreprise

Vous avez fait un état des lieux de votre business. Vous savez vos forces, vos faiblesses et les grands axes d’amélioration à exploiter. Il est temps de passer à l’action !

Les différentes stratégies d’entreprise

Vous avez le choix entre différents types de croissance pour votre entreprise. Ces divers modes de développement ne sont pas tous adaptés à votre structure. La stratégie de croissance externe, par exemple, qui se réalise dans l’acquisition de structures et la fusion avec d’autres groupes, n’est pas vraiment adaptée à une TPE, on est d’accord !

Il existe cependant d’autres voies de développement stratégique pour votre petite entreprise.

  • La stratégie de croissance interne. Comme son nom l’indique, elle vise à vous développer en interne. Il s’agit par exemple de produire ou d‘acquérir des actifs (du matériel, des logiciels…) et des ressources humaines (des formations pour le dirigeant et le personnel, des recrutements…).
  • La stratégie de croissante conjointe. Comment faire évoluer une petite entreprise à plus grande échelle et avec un petit budget ? En s’associant à d’autres TPE ou PME. Il s’agit ici de mettre en place des actions communes avec des entreprises dont l’offre est complémentaire, voire concurrente à la vôtre. Chacun apporte des ressources, ce qui permet d’envisager des opérations importantes que seuls les « gros » peuvent habituellement se permettre. Vous pouvez même envisager de concurrencer des sociétés plus importantes que vous sur votre marché. C’est la concrétisation du proverbe : « L’union fait la force » !

Les objectifs de votre stratégie de développement commercial

Stratégie de croissance interne, ou stratégie de croissance conjointe, ou les deux : à vous de voir ce qui vous semble le plus pertinent. Quel que soit votre choix, celui-ci va servir à atteindre vos objectifs.

Et quels sont ces objectifs, justement ?
Ils dépendent de l’analyse que vous avez faite de votre entreprise. Quelles failles avez-vous relevées ? Quel potentiel inexploité avez-vous découvert ? Quelles idées ont germé ?

C’est le moment d’être créatif et clairvoyant. Voulez-vous revoir et/ou élargir votre catalogue dans le cadre d’une stratégie de diversification ? ou augmenter certains prix ? ou capter une nouvelle clientèle ?

Dans la majorité des cas, il va falloir investir. Soyez-en conscient. L’investissement est très important dans le développement d’une entreprise. Cela peut être l’achat de matériel. Le recours à un prestataire pour la création d’un site Internet. Le recrutement de personnel, un commercial par exemple.

Soignez votre stratégie. Formalisez-la par écrit, exactement comme à la création de votre business. La stratégie d’entreprise est l’élément crucial de votre développement !

Faire évoluer son entreprise : le rôle du dirigeant

Booster son entreprise sans se noyer

Votre rôle dans le développement de l’entreprise est capital. Il ne se trouve pas seulement dans l’impulsion que vous donnez au départ des actions. Vous n’êtes pas là juste pour établir des objectifs.
En tant que dirigeant, vous définissez l’organisation d’entreprise. Or, celle-ci subit des secousses quand elle se développe.

Imaginez que votre business entre dans sa phase d’adolescence et vous visualiserez mieux les dangers. Les limites changent. Vous devez gérer plus d’impondérables.

Il est possible que vous vous retrouviez surchargé par un afflux de nouvelles tâches sans l’avoir vu venir. C’est vraiment un moment charnière pour une entreprise, durant lequel il est difficile de prendre du recul.

Il est donc indispensable de mettre en place une bonne organisation d’entreprise pour faire face à tous les imprévus.

Le développement d’une entreprise peut amener beaucoup de stress si vous n’y êtes pas préparé. Pensez-y !

Optimiser l’organisation d’entreprise

Comment améliorer une entreprise pour qu’elle puisse soutenir une période de croissance ? Comment faire évoluer une petite entreprise dans les meilleurs conditions pour le bien-être du dirigeant et de ses salariés ?

Je vois deux leviers indispensables dans la construction d’une bonne organisation :

  • l’automatisation des processus ;
  • la communication dans l’entreprise.

Quand votre entreprise grandit, les tâches et les responsabilités se multiplient. C’est inévitable.

Dans ce contexte, il devient vital pour vous de faire le tri. De prioriser. D’automatiser et de déléguer.

Je dis « vital » et je le pense sincèrement. Votre bien-être est en jeu, car l’amoncellement de tâches chronophages est une énorme source de stress pour l’entrepreneur.

C’est donc le bon moment pour vous de vérifier vos procédures de travail. J’en parle plus longuement dans cet article sur l’automatisation en entreprise.

De la même manière, demandez-vous comment se passe la communication dans votre entreprise. Les informations circulent-elles facilement et rapidement ?
Les incompréhensions, les dysfonctionnements, les désaccords n’étaient peut-être pas trop dérangeants avant. Dans votre entreprise en développement, ils peuvent en revanche vous handicaper sérieusement.

Mes interventions en tant que coach en entreprise m’ont appris à regarder ces problèmes avec lucidité. 😉 Soyez-y attentif vous aussi !

Accompagner et développer les compétences des collaborateurs

Juste au-dessus, nous avons parlé de l’évolution de l’organisation d’entreprise avec l’automatisation et la communication. Là, nous parlons de votre évolution à vous en tant que chef d’entreprise. Êtes-vous prêt à déléguer ? Le développement de votre entreprise va presque obligatoirement vous y forcer.

Jusqu’à présent, vous donniez peut-être des consignes à vos collaborateurs. Et c’est tout. Déléguer, c’est très différent, car cela implique de laisser à certains membres de votre équipe une bonne dose d’autonomie. Vous allez lui abandonner une partie du pouvoir que vous possédez. C’est très déstabilisant pour un entrepreneur.

Outre l’impression d’une « dépossession », vous allez vous poser de nombreuses questions : qui choisir ? Sur quels critères ? Et comment faire évoluer un collaborateur pour qu’il puisse se charger de ces responsabilités ?

Les critères à prendre en compte sont personnels et dépendent de vous, mais il y en a un qui est incontournable : la confiance. Vous devez avoir confiance en vos collaborateurs, aussi bien en leurs compétences qu’en leurs valeurs.

C’est la clé pour réussir à leur transmettre les connaissances, le savoir-faire, et éventuellement le savoir-être dont ils auront besoin pour vous seconder efficacement !

La confiance est indispensable dans l’acte de déléguer à des collaborateurs.

Comment vous sentez-vous face à la perspective du développement de votre entreprise ?

Êtes-vous enthousiaste ? impatient ? effrayé ? Toutes les réponses sont justes. Les périodes de mutation sont des étapes importantes dans la vie d’une entreprise… et d’un entrepreneur.

Elles sont aussi des moments de vulnérabilité. En effet, une entreprise mal préparée peut avoir des difficultés à retrouver de la stabilité dans ces périodes-clés. Et cela est vrai aussi du dirigeant ! Vous avez besoin d’être psychologiquement prêt à vous adapter, à revoir vos habitudes et vos perspectives, à déléguer. Ces ajustements nécessitent du recul. Un regard extérieur est précieux dans ces situations.

Comment faire évoluer une petite entreprise en douceur, sans à-coups ? La solution du coaching est une vraie plus-value. Je vous propose de me contacter pour me confier vos doutes et vos attentes. J’ai une très grande expérience en stratégie de développement d’entreprise et en management des équipes. Je privilégie également l’aspect psychologique de l’entrepreneuriat, avec la construction d’un mindset du chef d’entreprise fort pour affronter sereinement les obstacles.

Contactez-moi pour un premier rendez-vous entièrement gratuit !

Crédits images : Ngo Minh TuanGerd AltmannHenning WesterkampTumisuJan Vašek

Laisser un commentaire