Business Plan : définition… et action !

Business Plan : définition… et action !

Qu’est-ce qu’un (bon) business plan ?

Vous voulez créer votre entreprise ? Vous allez forcément devoir rédiger un business plan. Définition de cet anglicisme un peu intimidant : c’est un document écrit qui synthétise les tenants et les aboutissants d’un projet entrepreneurial. On l’appelle aussi plan d’affaires. Le but de ce document est de convaincre les investisseurs de vous accorder des fonds. Il s’agit aussi d’avoir un référentiel sur lequel vous reposer pour lancer votre activité. En tant que futur dirigeant d’entreprise, c’est à vous de le rédiger. Je vous donne toutes les explications utiles concernant le business plan dans cet article.

business plan définition

Business plan : définition et objectifs

L’importance du business plan est capitale dans tout projet entrepreneurial : création d’entreprise, reprise d’entreprise, développement de nouveaux projets. Plus concrètement, un business plan, à quoi ça sert ?

  • Il vous aide à mesurer vos forces et vos faiblesses, à planifier, à chiffrer. Si vous vous demandez par exemple comment faire une prévision de trésorerie, sachez que l’établissement d’un business plan vous aide à y voir plus clair. C’est en effet à ce stade que vous mettez sur papier les premiers éléments chiffrés de votre projet.
  • Il vous permet de vérifier la viabilité du projet d’un point de vue stratégique et financier.
  • Il vous donne un aperçu de l’évolution de votre entreprise dans ses premières années de vie. Il permet de suivre les prévisions et d’analyser les écarts à celles-ci.
  • L’utilité du business plan s’exprime pleinement lors de la recherche de financements et de partenariats (emprunts auprès des banques, subventions et aides de l’État, participation au capital d’investisseurs externes, tarifs préférentiels et délais de paiements auprès des fournisseurs, etc.). Il vous aide à convaincre ces partenaires de la pérennité de votre projet et de sa solidité financière.

Les composantes du business plan

L’étude économique du business plan : présentation du business model

Elle précise :

  • L’activité : produits et services. Prenons quelques exemples de business plan : celui d’un restaurant, d’un e-commerce en huiles essentielles et d’un plombier. Le business plan du restaurant donnera un exemple de menu ; celui de l’e-commerce des descriptifs de produits (HE, diffuseurs…) ; celui du plombier le détail de ses prestations (débouchage/réparation/installation de WC/robinet/chaudière, etc.). Attardez-vous ici sur votre argumentaire de vente unique !
  • Le potentiel économique et les besoins du marché auquel le projet répond, ainsi que la clientèle cible et la concurrence. Il faut très précisément cibler sa clientèle lors de cette étape. Tous ces éléments sont basés sur l’étude de marché qui doit être réalisée en amont.
  • Le porteur de projet et son équipe. Il s’agit de vous ! Mettez en avant vos compétences, votre carrière et votre expérience ainsi que vos motivations.
  • La stratégie commerciale et marketing. Il est très important de savoir présenter sa stratégie commerciale pour susciter l’intérêt des interlocuteurs. Stratégie de communication, politique de prix, modes de distribution, grandes étapes de développement, etc. : vous devez tout dire.
  • Le statut juridique, les modèles fiscaux, l’emplacement et le local choisi.

Le plan financier du business plan : définition des besoins

Vous y détaillez vos besoins en financements et les retours sur investissements (ROI) attendus. Cela permet d’élaborer une prévision de trésorerie. Ici, on doit trouver :

  • le compte de résultat prévisionnel ;
  • le bilan prévisionnel ;
  • le plan de financement prévisionnel ;
  • le budget de trésorerie.

Le besoin en fonds de roulement peut aussi apparaître dans le business plan, tout comme la capacité d’auto-financement et divers ratios financiers. N’oubliez pas la projection de l’évolution financière de l’entreprise sur trois à cinq ans.

Comment rédiger un business plan ?

Sachez que vous devez intégrer la synthèse de votre étude de marché dans le business plan. Vous devez déjà disposer à ce stade d’éléments concrets et avoir une base assez mature pour pouvoir développer un projet réaliste.
La structure d’un business plan s’articule entre étude économique et plan financier. En plus de ces deux parties, vous devez rédiger un résumé de votre business plan, l’executive summary, à placer au début du dossier. C’est lui qui va donner envie à vos interlocuteurs de consacrer un peu de temps à l’étude de votre projet. Il résume succinctement tous les éléments de l’étude économique et du plan financier à l’aide de quelques chiffres-clés et points fondamentaux.
Le nombre de pages pour un business plan tourne autour de dix à vingt pages, mais cette règle n’est pas fixe. Le plus important est de personnaliser le dossier en fonction de votre profil, de votre projet et de l’interlocuteur auquel vous le destinez. Évitez de vous baser uniquement sur les hypothèses les plus optimistes : les banquiers ne sont pas dupes. Vous gagnerez en crédibilité en prenant en compte de possibles décotes et différentes possibilités d’évolution dans les prochaines années.

Vous savez désormais tout sur le business plan, définition, enjeux et composantes de ce dossier qui fait frémir les entrepreneurs débutants. Il est temps de passer à l’action !

Si vous souhaitez un accompagnement lors de cette étape importante, contactez-moi !

Cet article a 1 commentaire

Laisser un commentaire

Fermer le menu